29/03/2017

Cosaques du Caucase.


podcast

image (2) 2.jpg

14:03 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2017

Les trois tomes de "Osipov, un cosaque de légende", par Philippe Ehly.

Rémy affiche Osipov tome III.jpg

Jaquette OSIPOV III du 17 fev 17.jpg

16:51 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques d'Orenbourg stanitsa Vozdvijenskaya.

La stanitsa Vozdvijenskaya créée en septembre 1742. A cette époque, 30 familles de colons russes d'Azov de langue allemande ont été installés pour la formation de cette stanitsa. Les mariages avec les tribus locales ont contribué à

la démographie de cette région.

Cosaques d'Orenbourg, stanitsa Vozdvijenskaya.jpg

16:42 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Officiers du Don, à Novotcherkask.

Officiers du Don, Novotcherkassk..jpg

16:32 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Enfants (kazatchata) de cosaques de l'Oural.

Kazatchata de l'Oural.jpg

16:31 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Terek de la stanitsa Novopavlovskaya (création en 1777).

stanitsa Novaya-Pavolovskaya Matvei Bobriachov exécuté.jpg

16:29 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le sous-officier du Don Ivan Rodionov.

Ivan Rodionov cosaque du Don.jpg

16:22 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaque d'Orenbourg.

Cosaque d'Orenbourg.jpg

16:17 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Don à Odessa, au début du XXe siècle.

Cosaques du Don à Odessa.jpg

16:09 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Famille de Iossif Strelov, cosaques du Terek de la stanitsa Chtchedrinskaya, dans l'actuelle rép. de Tchétchénie (créée en 1824).

Terek stanitsa Chtchedrinskaya.jpg

16:08 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Don en 1915.

Cosaques du Don en 1915.jpg

16:02 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Terek à Grozny. La ville a été conquise par les troupe du général Alexis Ermolov en 1870.

Grozny.jpeg

16:01 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Don 1914.

Kazdon.jpg

15:57 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Kouban, 1er régiment Poltavski "Sidor Bely". Le régiment est constitué d'éléments de cosaques de la Mer Noire vers 1788.

Poltavski polk.jpg

15:55 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le cosaque du Don Ivan Yashenko.

Ivan Yashenko.jpg

15:50 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Terek du 1er regt de cavalerie Volgski (créé par Pierre le Grand sur la base de colons cosaques de la Volga vers 1720)..

Cosaques du Terek du 1er regt de cavalerie Volgski.jpg

15:47 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Terek.

Tersk 2.jpg

15:39 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cosaques du Kouban de la stanitsa Dakhovskaya (territoire de l'actuelle république Adyguée).

stanitsa Dakhovskaya 3.jpg

 

15:34 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2016

"Osipov, un cosaque de légende", le livre de Philippe Ehly.

"Osipov est un personnage historique réel. Son rôle dans les « Evènements de Janvier » de Tashkent est clairement documenté, notamment par l’historien anglais Peter Hopkirk.

Je ne sais pas trop pourquoi le personnage m’a fasciné d’emblée. J’ai donc cherché à en savoir plus sur son histoire personnelle, sa vie avant Tashkent, sa vie après Tashkent. Malgré des recherches approfondies, y compris en Russie et en Uzbekistan, j’ai trouvé peu d’éléments : il fut un brillant officier de l’armée impériale pendant la Grande Guerre, se rallia apparemment au soviet de Tashkent dont il devint le commissaire à la guerre, mais en même temps organisa avec des officiers des armées blanches le coup d’état antibolchevique de Tashkent. Dans la foulée, il pilla la banque d’état où les Bolchéviques avaient amassé d’importantes réserves d’or, notamment en provenance de la banque d’état d’Omsk. Puis, il disparut.

Jaquette OSIPOV  BAT 21 mai 2016.jpg

Toutes sortes de légendes courent sur son compte en Asie centrale, même encore de nos jours.

A défaut de sources historiques fiables ou accessibles, je me suis lancé dans l’écriture du roman de la vie d’Osipov.

Mon ambition en commençant cette rédaction n’était pas qu’elle soit un jour publiée. J’ai donc créé un personnage fictif avec une famille, des amis, des adversaires, des qualités et des défauts totalement sortis de mon imagination, mais le plus souvent puisés chez des personnages ayant réellement existé. Dans la mesure du possible, je me suis efforcé de faire revivre les années de l’avant-guerre et de la guerre, l’ambiance en Russie, en Turquie, dans les Balkans avec autant de fidélité que possible en puisant toutes sortes de détails chez les meilleurs historiens de cette époque.

Plus ou moins consciemment, et en toute modestie et humilité, je me suis efforcé de faire avec Osipov ce que Dumas avait fait avec d’Artagnan, qui dans la réalité fut un officier assez secondaire, mais qui par la magie du Maître devint un héros emblématique.

Ne travaillant pas pour un éditeur, mais pour mon plaisir, la vie d’Osipov de 1912 à 1922, a pris en nombre de pages écrites un volume important, à tel point que j’ai dû fractionner ma rédaction en tomes correspondant chacun à un livre de poche.

Les deux premiers tomes, intitulés « Avant l’Orage » racontent le voyage aventureux qu’Osipov, jeune cadet d’une école militaire, effectua en tant qu’interprète d’un explorateur anglais de Saint Petersbourg à Constantinople.

Les deux tomes suivants, intitulé « les guerres balkaniques » racontent comment les supérieurs d’Osipov, profitant de sa présence à Constantinople au début de la première guerre balkanique le chargent d’une mission d’étude (d’espionnage ?) des forces militaires en présence dans ce conflit. Bien entendu, cette mission est pleine d’aventures et de rebondissements.

Les tomes suivants traitent de la participation d’Osipov à la Grande Guerre et de sa progression rapide dans la hiérarchie militaire russe : bataille de Sarikamish, bataille de Bal-Agyan, prise d’Erzeroum etc.

Puis, tout se fige avec les évènements révolutionnaires, l’abdication du Tsar, le prikaz n°1, l’assassinat de son grand-père par une bande de déserteurs. Décidé à se venger, Osipov parvient à devenir un familier de Trotsky, puis à se faire nommer commissaire à la guerre du soviet de Tashkent, ce qui lui donne les moyens d’organiser le coup d’état de Janvier (pour lequel le vrai Osipov est surtout connu), piller la banque d’état et fuir en Afghanistan, puis en Inde avec son butin et ce qu’il reste de ses sotnias.

Pourquoi ai-je fait d’Osipov un Cosaque ?

La réponse est simple : par admiration pour ces hommes courageux, rudes qui furent de tous les combats de la Russie impériale. Il est de fait également que malgré une discipline rigide comme dans le reste de l’armée impériale, les Cosaques disposaient de certaines libertés et certains privilèges propres à permettre de prendre certaines licences littéraires.

Enfin, le seul mot « Cosaque » est chargé de toutes sortes de connotations romanesques qui parlent immédiatement au lecteur, même si la réalité cosaque fut souvent plus prosaïque que ce qu’imaginaient les Occidentaux au début du XXème siècle.

Et puis, pour être franc, pour un héros romantique, la tcherkessa des Cosaques est infiniment plus seyante que la gymnasterka ordinaire de l’armée.

21:38 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/02/2016

COSAQUES D'ORENBOURG DE LA STANITSA VERKHNEOZERNAYA.


Cosaques d'Orenbourg, stanitsa Verkhneozernaya..jpg

19:36 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/12/2015

LES COSAQUES ONT CONTINUE LEUR ART DE LA VOLTIGE ÉQUESTRE JUSQUE DANS L'EMIGRATION.


17:24 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

COSAQUES DU KOUBAN DU 1er REGT KHOPERSKY (XIXe SIECLE).

"NOUS, CEUX DU KOUBAN":

podcast

1er Kopersky1.jpg

14:56 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

COSAQUES DU KOUBAN DU 1er REGT "KAVKAZKI"

"KAZATCHII KROUG" INTERPRETE LA CHANSON "ADIEU STANITSA OUMANSKAYA":

(Le cosaque s'en va vers le front, et dit adieu à son village, la stanitsa Oumanskaya)


podcast
 

1er Kavkazki.jpg

14:25 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

PRESENTATION D'UN CHEVAL DE HARAS COSAQUE.

"CHEVAL,MON CHEVAL BAI":
podcast

0_137bd6_18904077_XXXL.jpg

13:27 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/11/2013

COSAQUES DU KOUBAN.

LA CHANSON DU KOUBAN "VOUS,FEMMES COSAQUES" CI-DESSOUS:
podcast

XywjuLb5gbI.jpg

14:30 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

06/11/2013

COSAQUES DU TEREK, REGIMENT "GORSKO-MOZDOKSKI".

CE CHANT DU TEREK EST INTERPRÉTÉ PAR L'ENSEMBLE "BRATINA":

podcast

TKB Gorsko Mozdokskie.jpg

21:00 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

COSAQUES DU KOUBAN A TIFLIS.

LE CHANT "LES DEUX FRERES" EST INTERPRETE PAR L'ENSEMBLE "ERMAKOVY LEBEDY":
podcast

Tiflis1920.jpg

20:50 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

COSAQUES DU KOUBAN, RÉGIMENT DE LA MER NOIRE (TCHERNOMORSKI POLK)

LE CHANT "ZA KOUBAN" EST INTERPRETE PAR L'ENSEMBLE "ERMAKOVY LEBEDY":
podcast

Tchernomorsk polk.jpg

20:44 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

SOUS-OFFICIER DU KOUBAN ET SON EPOUSE.

LE CHANT CI-DESSOUS EST INTERPRÉTÉ PAR L'ENSEMBLE "KOUBAN" DE EKATERINODAR:
podcast

qnJV1FjwSDY.jpg

20:35 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

PLASTOUNES (INFANTERIE-COMMANDO) DU KOUBAN.

LE CHANT "VDOL PA KAVKAZE" EST INTERPRETE PAR L'ENSEMBLE BRATINA:
podcast

PlastounesKKV.jpg

20:13 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |