08/03/2006

 LA SELLE COSAQUE ET SON HARNACHEMENT

 

 

15:50 Écrit par Yashko | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

J'adore! Sa fait 6 moi que je connais votre site et je ne m'en lasse toujours pas! Le seul site ou on trouve des infos sur les cosaques, bravo!

Écrit par : Yann | 29/05/2006

Répondre à ce commentaire

BRAVO Votre site (magnifique ! ) m'a été communiqué par monsieur PIERRE PAKHOMOFF, fils d'officier Cosaque, et grand cavalier devant l'Eternel !

Écrit par : ANDRE CHAPELAIN | 29/08/2007

Répondre à ce commentaire

Moi, je suis un peut d'voltigeur moi-même... Et plus ou moin a la recherche d'une selle cosaque traditionelle, ou des documents, dessins,...) pour me fabriquer une moi même.
Je suis belge (flamand)...

Écrit par : Bart | 02/12/2007

Répondre à ce commentaire

Magnifique le chant, nostagique, émouvant aussi. Me rapelle ceux que chantaient les Cosaques de mon enfance...

Ainsi va la vie.

Écrit par : Pierre Pakhomoff | 03/02/2008

Répondre à ce commentaire

merci! je trouve votre site magnifique! on y apprend tand de choses merveilleuse culture que la vôtre, merci de tout coeur

Écrit par : martinettedu63 | 24/04/2008

Répondre à ce commentaire

Décidément on ne peut plus vivre caché. Et oui si la musique adoucit les moeurs (exemple la Marseillaise) ce site à permis à des amis (es) de me retrouver alors que je me cachais à Biarritz. Ainsi va la vie.

Amitiés pakhomoffiennes à tous et à toutes.

Piotr. V. Pakhomoff

Écrit par : Pierre Pakhomoff | 22/08/2008

Répondre à ce commentaire

Je tiens à remercier Pierre Pakhomoff fils de Vassili et frére des " COSAQUES DE CALAIS", car lors de l'un de mes séjours dans son petit moulin sur la BIDASSOA accompagné de sa cousine en 1966 et 1967 il me conseilla de faire ostéopathe ce que je fis et me donna le goût d' habiter un moulin,
ce que j'ai réalisé au prix d'énormes sacrifices. Ainsi PIERRE fut une bonne étoile dans ma jeunesse.
J'ai encore en mémoire les histoires qu'il nous confiait tout en jouant de la guitare auprés de sa petite cheminée en brique rouge, par exemple celle qui a remis son pére en selle à Couhé-Vérac aprés la remarque d'un journaliste qui doutait qu'a son age(né en 1895) il puisse encore faire de la cascade et danser la"djiguitovka" ce qu'il fit et supéfia le public

Écrit par : GENTIL | 25/02/2012

Répondre à ce commentaire

Je tiens à remercier Pierre Pakhomoff fils de Vassili et frére des " COSAQUES DE CALAIS", car lors de l'un de mes séjours dans son petit moulin sur la BIDASSOA accompagné de sa cousine en 1966 et 1967 il me conseilla de faire ostéopathe ce que je fis et me donna le goût d' habiter un moulin,
ce que j'ai réalisé au prix d'énormes sacrifices. Ainsi PIERRE fut une bonne étoile dans ma jeunesse.
J'ai encore en mémoire les histoires qu'il nous confiait tout en jouant de la guitare auprés de sa petite cheminée en brique rouge, par exemple celle qui a remis son pére en selle à Couhé-Vérac aprés la remarque d'un journaliste qui doutait qu'a son age(né en 1895) il puisse encore faire de la cascade et danser la"djiguitovka" ce qu'il fit et supéfia le public

Écrit par : GENTIL | 25/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.